Brigole forum

Forum consacré au bricolage en général et à la détente !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Simulation acoustique
par Biduleohm Mar 24 Jan - 15:14

» DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution
par Biduleohm Mar 10 Jan - 23:38

» Corps de chauffe
par Antot Sam 31 Déc - 0:41

» Anémomètre[RESOLU]
par Biduleohm Jeu 22 Déc - 15:30

» Électrocardiogramme détection mouvement
par amosjerome Sam 3 Déc - 2:16

» Horloge a led
par Biduleohm Mer 9 Nov - 0:49

» machine automatisé pour projet
par jo Mer 28 Sep - 18:25

» roue à aubes
par Biduleohm Sam 17 Sep - 13:14

» Clavier digital
par bricoleur_1 Lun 5 Sep - 23:12

Partenaires
Mots-clés
mini sarbacane hovercraft patator arbalète pierre vision petard couteau airsoft tazer cabane tuto nocturne moteur laser elastique kart fumigène générateur flyback fusée night lance taser coilgun

Partagez | 
 

 DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antot
Habitué du marteau
Habitué du marteau


Masculin Nombre de messages : 551
Age : 23
Localisation : Derriere toi!
Emploi/loisirs : Glandouille et bricouille
Humeur : Euh...
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution    Mar 3 Jan - 19:31

Salut les brigolos!
Vous avez probablement vu dans vos cours d'électronique l'utilisation des convertisseurs analogiques-numérique.
Une mise en jambe pour la conversion du numérique vers l'analogique est l'utilisation d'un réseau R-2R
Même si les maths fonctionnent bien cette archi est vite jetée à la poubelle car la difficulté pour obtenir un résultat précis nécessite d'augmenter exponentiellement la précision des résistances avec le nombre de bits.

Mais voila, dernièrement j'ai passé un peu de temps à chercher des chips de DAC pour faire de la conversion digital - baseband (0Hz jusqu'à quelques dizaines de MHz) pour démarrer un projet de transmetteur RF.
Seulement ces petites bêtes sont assez chères et peut de cartes d'essai existent (soudure très fines en perspective).
Le réseau R-2R deviens alors intéressant si je suis capable d'avoir une haute vitesse sur la partie digitale pour compenser la faible résolution.
Mon idée est donc de commander un lot de résistances 50 ohm de précision 1%, me faire preter un ohmmètre de précision et puis classer les petites bêtes pour les installer.
si le classement est bien fait je devrais pouvoir atteindre une précision de 5 à 7 bits.

Seulement je ne sait pas si cela est sérieusement faisable: y à t'il de contraintes techniques lourdes propres au R-2R? (Mis à part les questions de longueurs de traces et de l'architecture des systèmes à grande bande passante...)

Edit:
Vu que je vais utiliser un FPGA pour faire une modulation numérique (architecture similaire à un récepteur homodyne) je suis en train de me demander à quelle vitesse je peut pousser mes sorties digitales...
En gros soit je pousse mes sorties à fond pour tirer une bande passante maximale
Sinon, pour échanger de la bande passante contre de la précision je devrais aussi pouvoir appliquer de la PWM sur les entrées du réseau R-2R afin d'augmenter ma résolution

La seconde méthode est intéressante car je n'aurais certainement pas besoin de l'énorme bande passante offerte par les I/O du FPGA (et puis je ne sait même pas comment je pourrais envoyer autant de données sans avoir des ports dédiés et un gros PC derrière... ni même savoir ou je pourrais trouver un bande libre sur laquelle transmettre sans me faire engueuler :3 )

Il me semble que ce genre de technique est au moins utilisée pour linéariser les DAC R-2R en réduisant l'effet des imperfections dues au différences de composants... peu de documentations sinon...
exemple:
http://www.eevblog.com/forum/beginners/r-2r-ladder-and-pwm/
Revenir en haut Aller en bas
Biduleohm
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 8848
Age : 25
Localisation : 77 Seine-et-Marne
Emploi/loisirs : bricolage, informatique, électronique, THT, laser, aquariophilie
Humeur :  
Date d'inscription : 25/03/2009

MessageSujet: Re: DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution    Mer 4 Jan - 2:01

Tu peux avoir une grande résolution (grand nombre de bits) mais une faible précision et une faible linéarité (qui dépendent des résistances donc), les deux sont indépendant.

Commande plutôt dix fois plus de résistances à 5 % pour le même prix. Si tu les tries à la main ça ne sert à rien de commander des résistances ultra précises à la base. Note: ne prends de résistance carbone, prends de la couche métal au minimum.

Non, tu seras effectivement freiné par les inductances et capacités parasites, aussi bien pour les pistes que pour les composants eux-même.

Si tu peux faire du PWM pourquoi faire en plus un réseau R-2R ? (la seule utilité est d'augmenter la résolution sans augmenter le nombre d'I/O mais vu le nombre d'I/O même du plus petit FPGA je pense que tu n'en manqueras pas...) étant donné qu'il faudra de toute façon que le PWM soit à une fréquence assez élevée pour ne pas gêner.

Question débit de données une seule réponse: buffer.

Mais les questions initiales avant de se casser la tête sont: quelle fréquence max tu souhaites convertir avec ton DAC ? Quelle résolution souhaites-tu ? Quelle précision souhaites-tu ? A quoi sera branché le DAC ?

En passant l'EEVBlog Forum est une très bonne référence, y'a de très très bons gars là-bas Wink

Problématique intéressante en tout cas Smile

_________________
Mes créations  Mon site  Mon forum  Congratulations !!! You've just created a temporal loophole...
Revenir en haut Aller en bas
http://biduleohm.free.fr/
Antot
Habitué du marteau
Habitué du marteau


Masculin Nombre de messages : 551
Age : 23
Localisation : Derriere toi!
Emploi/loisirs : Glandouille et bricouille
Humeur : Euh...
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution    Mer 4 Jan - 19:17

Dans l'idée, j'ai autant de pattes que je désire. (au dessus de 80, c'est presque comme en avoir une infinité non? ^^).
je compte donc tirer des PCB pour me faire une sorte de shield "façon arduino" : je n'ai ni les moyens techniques de souder un gros package BGA, ni les connaissances nécessaires pour m'atteler à la conception d'une carte pour implémenter le FPGA de mon choix (escape routing, design multicouches...).
En gros j'ai envie de me faire la main sur du design de PCB RF et si possible finir en obtenant un joli transmetteur SDR paramétrable.

Effectivement, acheter 10 fois plus de 5% aurais le même résultat, je comptait trier de toute façon. La question de la technologie des R en est une bonne, je n'y avais même pas pensé :s

Inductances et capa parasites c'est bien prévu de bosser la dessus, je suis en ce moment même en train de faire des modèles du réseau R-2R (sous SimRF / Matlab), ca avance doucement car j'apprends à utiliser ce module du logiciel en même temps (et donc je ne sait pas si je commet de grosses bourdes par la même occasion... :s) -> si vous connaissez des logiciels de design RF qui ne coutent pas un bras de la tête je suis preneur (ou alors si vous avez une version pirate de la suite Cadence Twisted Evil je me serais bien formé dessus vu que c'est standard dans l'industrie)

Techniquement les I/O du FPGA que j'ai peuvent commuter à 360MSps sur une charge de 5pF. Ça c'est sur la doc du SoC, en ajoutant le PCB sur lequel il est monté je vais déjà bien réduire cette vitesse, ajouter le passage par les pattes (en mode "Pin-header") sera aussi une grosse charge... et tout le shield ensuite aussi.
Si j'augmente la charge, je me demande si je peut attribuer plusieurs I/O par branche pour augmenter le courant et donc la vitesse de commutation par la même occasion? (cf: http://electronics.stackexchange.com/questions/100582/fpga-output-pin-high-capacity-load )

L'idée de la PWM est assez brouillonne, initialement je pensait la mettre sur le LSB pour augmenter la résolution sans avoir à augmenter le nombre de résistor de précision(et la fabrication du PCB qui va avec).
Par contre je vais certainement devoir implémenter quelque chose de similaire sur chaque entrée pour pouvoir compenser en soft les erreurs de non-linéarité causées par les imprécisions des résistances(en jouant sur les timing de temps haut/ temps bas par exemple).

Pour ta question sur la fréquence max du DAC: pour le moment je me casse juste un peu la tête pour voir si je peut faire de la conversion directe Digital -> RF sans passer par un couple mixeur/LO. Cette méthode requiert d'avoir un DAC très rapide. Pour le moment les documents que j'ai sous les yeux me laissent penser que je devrais etre capable de transmettre de cette manière sur le spectre HF(de zero à 30MHz) au moins (pour peu d'ajouter un filtrage et amplification efficace), théoriquement le SoC commute aussi assez vite pour faire une partie du spectre VHF mais les impédances parasites vont détruire mes performances dans cette zone et je vais créer des artefacts durs à filtrer.

Donc mon idée est de fabriquer une board hybride avec le DAC R-2R (ou même 2, je manque pas d'I/O de toute façon...), ajouter un filtre passe bas pour garder uniquement la "baseband" et puis ensuite ajouter un mixeur et un ampli. Avec un peu de jugeotte je devrais pouvoir utiliser l'un des deux R-2R comme oscillateur LO pour le mixeur du second.

Pour la résolution j'aimerais bien atteindre une valeur entre 8 et 12 bits ce qui est commun dans les transmetteurs et me sauverais de pas mal de filtrage.
Pour la précision, aucune idée, surtout si je peut calibrer la linéarité du DAC en soft.
Après, si j'arrive à avoir une bande passante de plus de 50MSps sur le DAC je vais déja me trouver au dessus de la plupart des transmetteurs SDR sur le marché (cet été j'ai fait mon projet de fin d'études sur un USRP B200, très beau jouet qui mettais à genoux mon laptop juste avec la quantité de données à traiter en DSP (via USB 3!) :3 ).
Mais je me contenterai bien d'une bande passante 10x moins élevée car le seul récepteur SDR que j'ai sous la main en ce moment même est un dongle RTL-SDR qui n'a qu'entre 2 et 3MHz de bande passante (à moins de casser ma tirelire et passer sur un Airspy, SDRplay ou HackRF qui ont entre 8 et 20MHz de bande passante).

Projet assez gros en effet, avec pas mal de questions vis à vis du DSP, programmation du CPLD et conception RF Surprised
Je promet pas que ca arrivera à terme, mais les questions que je vais me poser en chemin vont m'apprendre plein de choses x)
Revenir en haut Aller en bas
Biduleohm
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 8848
Age : 25
Localisation : 77 Seine-et-Marne
Emploi/loisirs : bricolage, informatique, électronique, THT, laser, aquariophilie
Humeur :  
Date d'inscription : 25/03/2009

MessageSujet: Re: DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution    Jeu 5 Jan - 16:10

Le truc c'est que du BGA c'est limite plus simple que du PCB RF... Quelques dizaines de MHz ça reste gérable en se documentant, etc. mais quelques centaines de MHz ça devient très compliqué.

Yep, y'a plein de paramètres même sur un truc aussi simple qu'une résistance quand on rentre dans le monde la précision genre la dérive, le tempco, ...

5 pf c'est pas grand chose... en fait c'est même très faible, tu seras très probablement au-dessus de ça (même sans connecteur...) donc faudra voir le derating de la fréquence en fonction.

C'est possible, ça se fait depuis la nuit des temps (je l'ai encore utilisé y'a peu avec un hex schmitt trigger où j'avais des portes en rab...). Par contre je suis curieux de savoir si ça change quelque chose côté jitter et autres params du genre.

Oui mais justement, la question c'est de savoir pourquoi tu n'utilises pas uniquement du PWM ?

Yep, en terme de MS/s faut compter au moins 10x la fréquence max que tu veux générer + un bon filtre. Mais wé, la réponse quasi à tous les coups (surtout pour ce que tu veux faire) c'est d'avoir un LO + mixer sinon ça va être ingérable. Par contre utiliser du R-2R pour faire un LO euh... je le sens pas trop là.

Ok, donc 12 bits max reste très facile à gérer côté linéarité et précision, faut pas faire n'importe quoi bien-sûr mais on ne parle pas de 24 ou 32 bits.

Ca me rappelle mon projet de spectro optique; énormément de domaines différents et demandant tous une grande précision et beaucoup de calculs...

_________________
Mes créations  Mon site  Mon forum  Congratulations !!! You've just created a temporal loophole...
Revenir en haut Aller en bas
http://biduleohm.free.fr/
Antot
Habitué du marteau
Habitué du marteau


Masculin Nombre de messages : 551
Age : 23
Localisation : Derriere toi!
Emploi/loisirs : Glandouille et bricouille
Humeur : Euh...
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution    Jeu 5 Jan - 20:42

Quelques 10aines de MHz sera largement suffisant, mais je suis en train de faire des simulations en ce moment pour voir jusqu'ou je peut escompter monter, pour avoir un ordre d'idée.
De toute façon: mes I/O n'arriverons jamais à 300MHz et je n'ai pas de quoi réaliser une simulation RF "parfaite". en gros je vais faire de mon mieux pour avoir un PCB assez solide niveau EMI/RF/Précision, et ensuite j'essaierai de voir ce que je peut en tirer.

Pour l'utilisation de plusieurs sorties à la fois ca a l'air d'etre plutôt standard, les seules recommandations semblent etre d'utiliser des pattes qui sont dans les mêmes banques d'I/O. Je vais voir dans la doc, il y aura peut etre quelquechose.

Le problème de la PWM c'est qu'il va falloir pouvoir commuter les sorties N-fois plus vite pour obtenir une résolution de N, donc pour le moment je craint un peu que le facteur limitant du DAC sera la vitesse de commutation des sorties (vu qu'elles sont utilisées sur une charge capacitive qui sera probablement un peu élevée).

Eh bien, le LO+Mixeur c'est bon pour les plus hautes parts du spectre. Par contre le LO sur le R-2R ca donnerais une base intéressante pour tester de l'étalement de spectre (une PLL est incapable de tracker sur une fréquence qui change vite et des oscillateurs aussi rapides sont très complexes et chers).
Mais je compte faire la plateforme modulable pour pouvoir switcher entre différentes sources pour le LO, le mixeur, les filtres et amplis consécutifs. Ca me laissera de la place pour faire des tests.
Je vais d'ailleurs certainement en profiter pour acheter ou me faire un Down-converter pour explorer les parties basses du spectre avec mon RTL-SDR.

En tout cas si tu pense que 12bits n'est pas une tache trop complexe je sent que je vais lâcher un peu la pression sur le coté précision du machin car ce sera certainement bien suffisant.
Je pousserais peut etre le vice jusqu'à 16bits (valeur commune dans les DAC de qualité pour ce genre d'applications) mais ca se ferais probablement sur une version 2.0 (si jamais la version 1.0 vient un jour à sortir).

En tout cas j'ai trouvé un warez pour cadence et la suite CAD qui va avec doooonc... je ne vais rien télécharger car je ne suis pas un vilain pirate et je vais aller faire un emprunt à la banque de 100k€ nécessaire pour aller m'acheter un license... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Biduleohm
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 8848
Age : 25
Localisation : 77 Seine-et-Marne
Emploi/loisirs : bricolage, informatique, électronique, THT, laser, aquariophilie
Humeur :  
Date d'inscription : 25/03/2009

MessageSujet: Re: DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution    Jeu 5 Jan - 22:39

Je ne sais pas si tu connais le terme stripline mais c'est la base de la base côté PCB RF donc tu devrais commencer par ça. J'imagine que tu sais déjà ce qu'est l'impedance matching et autres concepts RF généraux de base, si c'est pas le cas renseigne-toi d'abord là-dessus Wink

Oui, c'est logique, à moins de savoir exactement ce que tu fais il vaut mieux éviter de mélanger les banks. Regarde plutôt des tutos généralistes, après tu pourras lire la data voir si y'a pas des infos là-dessus mais si y'en a ça supposera que tu connais déjà bien le sujet et ce sera justes des spécificités propre à ce FPGA.

La blague est que ton PWM devra avoir la même fréquence même si tu utilises du R-2R en complément. Sans compter qu'avec le DAC c'est le même souci sauf qu'en plus faut gérer la synchro de toutes les sorties concernées (et là ça commence à être drôle sur un FPGA...).

Wé après si t'as des besoins spécifiques why not le LO à base de DAC mais regarde d'abord comment on fait "officiellement" pour voir si c'est pas plus simple et si le résultat est pas meilleur (probablement pour le coup).

Si tu veux faire du modulaire je te conseille du connecteur SMA entre plusieurs cartes avec les terminaisons qui vont bien à chaque fois (50 ohm à priori) car si tu commence à faire du board-to-board direct tu vas pas aimer le prix et la complexité des connecteurs...

Yep, 12 bits c'est facile et 8 c'est les doigts dans le nez, enfin si tu respectes les règles de base de tout design comportant des ADC/DAC. 16 ça commence à devenir un peu plus chaud, 24 (c'est ce que je mettrais probablement sur mon spectro, heureusement que j'ai pas besoin de plus de quelques kS/s vu le prix des ADC 24 bits...) ça devient très compliqué, surtout si on fait le DAC soi-même (sans compter la contrainte de fréquence élevée en plus), et 32 bits ça tient du masochisme (genre là on parle de précision en nV et de linéarité en ppm... autrement dit quelques °C de différence peuvent poser souci par ex ><).

Si tu comptes pas commercialiser ton produit fait grâce au soft je vois pas trop où est le souci, la plupart des éditeurs ont une version gratuite ou très peu chère pour les étudiants par ex. Parce que bon 100 k€ la licence faut arrêter les conneries aussi, aucun particulier peut payer ça...

_________________
Mes créations  Mon site  Mon forum  Congratulations !!! You've just created a temporal loophole...
Revenir en haut Aller en bas
http://biduleohm.free.fr/
Antot
Habitué du marteau
Habitué du marteau


Masculin Nombre de messages : 551
Age : 23
Localisation : Derriere toi!
Emploi/loisirs : Glandouille et bricouille
Humeur : Euh...
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution    Sam 7 Jan - 18:49

Stripline, Microstrip et les concepts les plus simples de la RF(abaque de smith, stubs, ...) c'est ok pour moi, j'ai eu la chance d'avoir des cours+TP en labo RF et d'utiliser du matos cool (auquel je n'ai plus accès malheureusement D: ), mais ce serait mes tout premiers PCB RF.

Je ne vois pas comment la PWM puisse être aussi précise que le R-2R: pour délivrer une tension spécifique le R-2R ne nécessite qu'un seul "cycle" de l'horloge interne (pour peu qu'un travaille en synchrone) avec comme seule nécessité celle de garder la cohérence de phase entre chaque sortie.
Pour la même sortie avec un PWM on va avoir besoin d'utiliser 2^N cycles pour une précision N.
Mais a vrai dire, j'avais envisagé la PWM pour extraire quelques bits de plus de précision car j'avais lu sur une source qu'il étais très difficile de faire un R-2R à la main au dessus de 5bits (et je n'avais pas essayé de calculer pour vérifier), si je peut atteindre 8 à 12bits uniquement avec le réseau de R je m'en contenterais.
Ou encore, solution la plus simple, rester sur mon idée de transmetteur SDR et miser sur un RFIC tout beau et tout intégré qui sera à la fois plus simple à implémenter (les constructeurs donnent toutes les info nécessaires) et a une bande passante assurée.
Ex(implémenté dans le HackRF): http://www.digikey.com/product-detail/en/maxim-integrated/MAX5864ETM-T/MAX5864ETM-T-ND/1781271

Je pense utiliser un RFIC dans ce genre: http://www.ti.com/lit/ds/symlink/trf3701.pdf
ensuite c'est "au choix" pour trouver un chip similaire mais avec une bande plus large ou ajouter un mixeur supplémentaire par la suite (et donc avoir une bande de fréquences accessibles plus élevée car j'aimerais bien pouvoir atteindre la bande ISM des 2.4GHz).

Pour les oscillateurs il y a des package intéressants et gérés en digital qui peuvent faire l'affaire
Ex: http://www.ti.com/lit/ds/symlink/lmx2485.pdf ou même http://www.silabs.com/Support%20Documents/TechnicalDocs/si570.pdf (pour les plus basses fréquences ).
ou encore http://www.analog.com/media/en/technical-documentation/data-sheets/ADF4106.pdf
Dans chaque cas l'augmentation de la précision et de la Fmax viens à un cout en €€€ et en difficulté d'implémentation (et mon portefeuille a envie de rester loin des nombres à plus de 2 zéros et des PCB de plus de 4 couches).

Pour la modularité c'était prévu de faire ca en SMA, oui. C'est carré et pas trop cher et il est possible de trouver de modules compatibles (type minicircuits et autres) pour trouver des filtres et LNA. En plus le matos que j'ai déja est en BNC ou SMA avec les adaptateurs qui vont bien.

Pas mal comme projet alors, ton ADC 24bits! Tu le fait toi même en discret? Pour les questions de linéarité en température, tu va mettre le machin au "four" comme pour les OCXO(Oven controlled crystal oscillator)?
En tout cas, la métrologie c'est hard... ca prends du temps et beaucoup d'efforts...

Pour l'objet final je compte pas vraiment le vendre, c'est surtout pour explorer et me former. Par contre je viens d'etre diplomé donc je n'ai plus le status d'étudiant et les petits prix qui vont avec (même dans le métro! :p ).
(d'ailleurs je cherche du taff domaine aérospatiale - avionique - systèmes critiques... si tu as de bonnes adresse je suis preneur ^^).
Cadence est classique pour la production de circuits intégrés et RF mais ne propose pas de version trial.
ADS par contre a une version d'essai de 30 jours... je vais peut etre en demander une.
Revenir en haut Aller en bas
Biduleohm
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 8848
Age : 25
Localisation : 77 Seine-et-Marne
Emploi/loisirs : bricolage, informatique, électronique, THT, laser, aquariophilie
Humeur :  
Date d'inscription : 25/03/2009

MessageSujet: Re: DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution    Dim 8 Jan - 6:17

Pourquoi 2^N cycles ? ce qui compte c'est avec quelle précision tu peux ajuster le rapport cyclique, c'est tout. La fréquence sera déterminée par la fréquence max que tu voudras PWMer (nouveau verbe... Razz).

Le truc c'est que quand tu as des contraintes du genre que tu as ça risque de revenir plus cher de le faire soi-même (faut compter les X prototypes ratés avant d'avoir le bon par ex...) que de prendre le composant tout fait qui va bien (et c'est un fan de l'élec discrète qui te dit ça...).

Nop, 24 bits en discret serait du suicide (surtout qu'on parle d'un ADC et non d'un DAC) mais un truc cool avec les audiophiles c'est que tant qu'on a pas besoin de trop de vitesse (et j'en ai pas besoin \0/) y'a pas mal de DAC/ADC dit "audiophile" qui sont justement en 24 bits et de l'ordre du MS/s pour des prix très raisonnables (de mémoire moins de 20 € pour du 2 canaux) :D

Toute la partie optique et probablement l'ampli (le capteur sera une photodiode ou un phototransistor donc très faible signal donc ampli au poil obligatoire ce qui veut dire trouver un AOP avec une grande impédance d'entrée, pas d'offset, etc... mais ça c'est bon à priori, y'a plein de candidats à moins de 10 € pièce) seront dans une enceinte étanche (sauf un micro trou pour égaliser les pressions) avec un pack silica gel et thermorégulée vers les 35 °C.

Tu m'étonnes, ça fait des années que le projet est en cours... (bon, ok, je suis très loin de taffer dessus 24/7 ^^) surtout que j'ai pas d'instrument de référence (le but étant justement de faire un instrument DIY qui reste abordable pour l'amateur et facilement duplicable...) pour comparer et calibrer (calibrer la longueur d'onde ça va, il suffit d'utiliser différents gaz genre les lampadaires à vapeur de sodium par ex, ça donne des raies très connues et très précises; mais calibrer l'amplitude va être compliqué...). Là mon plus gros pb non résolu pour le moment c'est le capteur de position du réseau de diffraction, il me faut une précision de fou et idéalement sans frottements... En fait y'a un autre gros pb et c'est la sensibilité du capteur, l'atténuation de la partie optique est d'environ 56 dB et pour le moment toutes les PDs que j'ai regardé ne sont pas assez sensible (il manque au moins 10 dB et ça c'est sans marge de sécurité en plus...).

Bref, c'est pas simple. Si tu veux plus d'infos et les détails des choix faits jusqu'ici c'est sur ce topic: http://aquaohm.xooit.eu/t314-Spectre-lumineux-des-LEDs.htm Wink

J'ai rien sous la main, désolé. J'adore l'aéro mais je ne compte pas travailler dedans (trop de normes, tu passe plus de temps à faire de la paperasse qu'autre chose...). Je te conseille de faire la liste de tous les constructeurs aéro et de tous les fournisseurs de ces constructeurs et de les appeler Wink

_________________
Mes créations  Mon site  Mon forum  Congratulations !!! You've just created a temporal loophole...
Revenir en haut Aller en bas
http://biduleohm.free.fr/
Antot
Habitué du marteau
Habitué du marteau


Masculin Nombre de messages : 551
Age : 23
Localisation : Derriere toi!
Emploi/loisirs : Glandouille et bricouille
Humeur : Euh...
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution    Dim 8 Jan - 18:50

Mais pour un rapport cyclique digital, on ne va pas faire les changement de niveau uniquement sur les fronts de l'horloge? Utiliser des délais internes pour gérer la PWM ca va pas demander d'utiliser beaucoup (trop) d’éléments logiques?

A vrai dire, j'ai regardé ce qui se faisait comme DAC intégrés et j'arrive à la conclusion que même en ayant un regard très optimiste sur le R-2R, les IC-tout-faits offrirons de toute façon de meilleures perfs et une implémentation plus simple(car détaillée dans la datasheet).
Mais avec tout ca j'arrive à un autre soucis: est-ce que mon FPGA sera assez armé pour gerer toute la modulation digitale que je veut lui faire subir?
Par ex: pour une 40aine d'€ sur digikey on peut obtenir un double DAC 16bits à 1.3GSps
http://www.digikey.fr/products/fr/integrated-circuits-ics/data-acquisition-digital-to-analog-converters-dac/701?k=DAC1627D%20
C'est une quantité de donnée monstrueuse, et il existe encore plus gros
Mais même si je prévois d'avoir 10, 20 ou 40 fois moins de samples à traiter je me demande si je ne vais pas me retrouver bloqué avec mes petits bras.
dans l'idée j'envoie par USB les données brutes et le FPGA aura pour tache de tout empaqueter et moduler (probablement du PSK ou QAM) avec filtrage FIR (&+), même si ce sont des opérations assez simples et bien connue, je me demande ce que ca va demander en LE.

Cool ton projet!
Est-ce que tu a regardé dans les photomultiplicateurs pour prendre avantage de leur gain élevé?
Ou même d'utiliser un CMOS/CCD récupéré sur un appareil photo HDR pour réaliser la capture sur une plus grande surface? Par contre c'est vrai qu'avec ces deux solutions le prix risque de bondir.
Pour la calibration de l'amplitude, tu pourrais te baser sur la valeur donnée par la détection d'un unique photon?
https://www.hamamatsu.com/resources/pdf/etd/PMT_handbook_v3aE-Chapter6.pdf
En commençant avec un unique(ou un nombre connu et compté) photon et en scalant à partir de là?
Revenir en haut Aller en bas
Biduleohm
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 8848
Age : 25
Localisation : 77 Seine-et-Marne
Emploi/loisirs : bricolage, informatique, électronique, THT, laser, aquariophilie
Humeur :  
Date d'inscription : 25/03/2009

MessageSujet: Re: DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution    Lun 9 Jan - 16:04

En principe non.

Il faut bien penser qu'un FPGA ce n'est pas de la prog séquentielle mais un ensemble de portes logiques donc si tu as 16 bits qui vont passer dans 16 portes par exemple ils passeront tous en même temps tandis qu'un MCU va devoir les traiter un à un.

Ton plus gros pb ce sera la bufferisation pour éviter d'avoir des buffer under/over-runs.

Oui mais c'est cher et pas vraiment à la portée de n'importe qui (ceci dit plus j'avance et moins c'est à la portée du premier amateur venu donc...). Le souci du CCD (le CMOS ne convient pas vraiment ici) c'est sa linéarité et sa sensibilité (et déjà que j'ai un pb de sensibilité avec une PD seule...).

Faire du single photon c'est cool mais hors de propos ici.

Nan mais faut juste que je cherche une PD qui va bien, à part la très connue BPW34 j'ai pas encore cherché (c'est long et compliqué comme projet donc y'a beaucoup de recherches à faire et je travaille dessus que de temps en temps). Je suis sûr que ça existe, j'espère en tout cas Razz

_________________
Mes créations  Mon site  Mon forum  Congratulations !!! You've just created a temporal loophole...
Revenir en haut Aller en bas
http://biduleohm.free.fr/
Antot
Habitué du marteau
Habitué du marteau


Masculin Nombre de messages : 551
Age : 23
Localisation : Derriere toi!
Emploi/loisirs : Glandouille et bricouille
Humeur : Euh...
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution    Lun 9 Jan - 18:18

Ok! Je vais jeter un oeil sur ce genre de soluce, au moins pour ma culture perso, j'ai d'autres projets dans les tuyaux qui demandent d'utiliser des délais (pour mesurer des temps de l'ordre de la 100aine de ps jusqu'à la ms pour continuer mon projet de télémètre en "temps de retour")

Je fait joujou avec un FPGA justement car je n'aime pas la prog séquentielle et car les perfs de calcul sont excellentes sur des processus de DSP.

Gérer du buffering c'est prévu coté FPGA, vu que je vais réceptionner les données par un bus USB 2.0 en ULPI, je ne connais pas trop ce genre de bus alors soit je vais avoir à esperer qu'il existe des librairies toutes faites. Sinon je suis bon pour me faire un bus maison et passer directement par l'interface GPIO d'un RasPi en implémentant un bus parallèle(sur une base type ISA/PCI/...).

Bonne chance dans tes recherches alors :D
Mais c'est vrai que si tu doit avoir une boite fermée et chauffée et j'imagine aussi un banc optique solide(usinage sur mesure?) pour ne pas avoir de problèmes dans tes angles ca réduit de beaucoup l'accessibilité au bricoleur moyen.
Revenir en haut Aller en bas
Biduleohm
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 8848
Age : 25
Localisation : 77 Seine-et-Marne
Emploi/loisirs : bricolage, informatique, électronique, THT, laser, aquariophilie
Humeur :  
Date d'inscription : 25/03/2009

MessageSujet: Re: DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution    Lun 9 Jan - 22:30

Tient j'ai aussi un projet super chaud niveau timing et je sens que je ne vais pas pouvoir faire sans FPGA... Les paramètres exacts restent à déterminer ceci dit donc je ne suis pas sûr que ça ne soit pas faisable avec un RPi (à l'époque où j'ai imaginé ce projet le RPi n'existait pas, y'avait que des MCU genre Atmel et PIC) Smile

Merci Wink

En gros je vois le truc comme une boite d'environ 300*200*100 en alu de 8 ou 10 mm d'épaisseur. L'avantage c'est que le boitier est relativement petit (on parle pas d'un banc de 2000*2000 quoi) et qu'il n'y a pas de contraintes mécaniques à part les changements de temp mais vu que tout le boitier sera régulé y'a pas de souci. Et vu que l'alu est bon conducteur de l'électricité ça fera un super blindage EM en prime, d'où l'idée d'y mettre l'ampli de la PD.

Ben l'accessibilité oui et non car il y a toujours la possibilité de le faire faire par quelqu'un sur usinages.com, l'usinage reste très simple et le matériau est bon marché donc pas trop de souci de ce côté là en principe.

_________________
Mes créations  Mon site  Mon forum  Congratulations !!! You've just created a temporal loophole...
Revenir en haut Aller en bas
http://biduleohm.free.fr/
Antot
Habitué du marteau
Habitué du marteau


Masculin Nombre de messages : 551
Age : 23
Localisation : Derriere toi!
Emploi/loisirs : Glandouille et bricouille
Humeur : Euh...
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution    Mar 10 Jan - 19:05

Le RPi est pas une merveille niveau timing, tu est certain que ce soit un bon choix pour ton projet?

Pour le boitier, tu a regardé dans les boites et profilés disponibles chez les revendeurs de matos indus? Ca devrais te permettre d'avoir une plus grande simplicité pour sourcer le matériel (en sacrifiant du temps supplémentaire que tu va passer à l'assemblage de précision)

Je pense que je vais commencer à faire des tables pour comparer mes DAC disponibles, réflechir à la bande passante disponible dans mon FPGA, aussi bien niveau traitement de données et niveau traces sur le PCB pour faire la jonction digitale.
Revenir en haut Aller en bas
Biduleohm
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 8848
Age : 25
Localisation : 77 Seine-et-Marne
Emploi/loisirs : bricolage, informatique, électronique, THT, laser, aquariophilie
Humeur :  
Date d'inscription : 25/03/2009

MessageSujet: Re: DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution    Mar 10 Jan - 23:38

J'ai pas regardé les specs mais je suis sûr qu'en codant en C voir en ASM on arrive à des timing potables. La question est surtout est-ce que ça sera suffisant (disons que mes timing sont tellement courts que je ne suis même pas sûr qu'un seul cycle CPU du RPi soit assez rapide...). Encore une fois j'ai pas cherché plus que ça car il y a d'autres pb plus importants à résoudre avant celui-là.

Nop, mais il me faut vraiment au moins une base correctement usinée, les 5 autres faces on peut faire avec du profilé imprécis (encore que pour avoir une bonne étanchéité ça va pas être simple comparé à une rainure et un torique...) mais à mon avis spa une bonne idée.

Yep, un bon truc c'est d'utiliser la recherche paramétrique de Farnell ou Mouser pour filtrer en fonction du nombre de bits, du nombre de MS/s, etc... ce qui est cool c'est que du coup tu es sûr que le composant est dispo et en plus tu peux les trier par prix Wink

_________________
Mes créations  Mon site  Mon forum  Congratulations !!! You've just created a temporal loophole...
Revenir en haut Aller en bas
http://biduleohm.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution    

Revenir en haut Aller en bas
 
DAC en réseau R-2R pour appli à faible résolution
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» clé réseau orange cameroun pour ALCATEL 3040G
» [INFO] applications pour HTC touch HD
» Mes problemes et mes solutions
» [SOFT] DOLCE GUSTO : Dosage pour les boissons de la machine [Gratuit]
» application pour nokia 500 symbian belle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brigole forum :: Vos Réalisations :: Electronique, Hig Tech, Taser, Coilgun-
Sauter vers: